#0.11

30 minute(s) de lecture

#0.11 / AVRIL 2016

Ce moi-ci, comme tous les 2 ans à la même époque, c’est la sortie de la version LTS de LA Distribution GNU/Linux la plus populaire … celle par laquelle j’ai débuté dans l’univers du libre il y a 10 ans déjà !


1/ L’actualité du mois écoulé :

Les mois se suivent & ne se ressemblent pas nécessairement : actualité chargée, toujours, mais j’ai volontairement fait l’impasse sur certains sujets …

@ INFOLIBRE

@ Le Guide Libre Association 2016 est arrivé ! (avec l’APRIL) – Framablog

Toute association, quelle que soit sa taille, a besoin de communiquer avec ses membres, produire des documents, diffuser de l’information vers l’extérieur, bref elle a besoin d’un système d’informations structuré et adapté à ses besoins.

Pour autant, toutes les associations ne sont pas logées à la même enseigne lorsqu’il s’agit de choisir et de mettre en place des logiciels adaptés à leurs activités et à leur mode de fonctionnement. Bien souvent, l’achat de matériel informatique et de logiciels est un budget qui pèse lourd et, par manque de compétences sur le sujet, les choix se font par défaut.

La V1 de ce guide était déjà pas mal : mais j’ai l’impression que la V2 est encore mieux !

@ Linus Torvalds souffle les 25 bougies de Linux : quel sera son avenir ? – Tech – Numerama

Dans son livre Just For Fun, Linus Torvalds raconte l’histoire incroyable de Linux, un système d’exploitation qu’il a créé dans sa jeunesse un peu par hasard, pour s’amuser. Vingt-cinq ans plus tard, quel avenir pour Linux, devenu par la force des choses l’OS le plus utilisé au monde ?

Déjà 1/4 de siècle ! J’espère que l’avenir sera favorable à une plus large diffusion des logiciels libres …

@ Zim, un vrai couteau suisse – alterlibriste

Depuis que j’ai commencé ce blog, je me suis dit que je devais parler des outils que j’utilisais afin de faire connaître les raisons de leur choix et pourquoi pas, vous convaincre de les essayer. Je ne l’avais toujours pas fait ou juste évoqué en passant mais aujourd’hui je passe à l’action avec un outil que j’utilise quasiment au quotidien : Zim.

Avant de l’utiliser, j’avais toujours des fichiers texte à droite à gauche que je créais dans un bête éditeur. Il y avait un peu de tout : des idées, des brouillons d’articles, des listes, des notes, des astuces, …

Alors à un moment j’ai décidé de chercher un logiciel me permettant de regrouper tout ça. J’ai essayé plusieurs usines à gaz ou trucs trop lourds pour gérer ce genre de choses qui ne m’ont pas convaincu. D’un autre côté, je voulais aussi éviter le systèmes de post-it un peu trop simplistes qui en mettent partout sans être faciles à organiser.

C’est pourquoi j’ai choisi Zim qui est un bon compromis entre les deux :

Petit logiciel simple d’usage & très pratique que j’utilise régulièrement pour prendre des notes & mettre de coté quelques liens pour la préparation de certains de mes billets …

@ Le Pocket libre Wallabag fait le plein de fonctionnalités – Tech – Numerama

Fonctionnant sur le même principe que Pocket, Instapaper ou Readability, le logiciel Wallabag permet de mémoriser des articles pour les lire plus tard. Sa nouvelle version apporte une multitude de nouvelles fonctionnalités.

Application que j’utilise au quotidien pour mettre de coté des lectures très intéressantes (lus et/ou à lire … ) : j’y ait d’ailleurs de nombreux billets « sous le coude » afin de publier de nouvelles pages sur les différentes composantes de mon site : il me faut juste trouver le temps pour le faire …

@ PrimTux-Eiffel, une logithèque pédagogique libre pour les enfants – LinuxFr.org

PrimTux est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, pour les enfants de l’école primaire. PrimTux-Eiffel remplace Primtux-Liberté. Elle apporte de nombreuses améliorations tout en gardant l’esprit de la précédente version : des environnements de travail adaptés selon les différents niveaux de la scolarité, des interfaces claires que les enfants s’approprieront facilement, une extraordinaire richesse d’applications, des ressources pédagogiques diverses.

Les retours des utilisateurs sur le forum de PrimTux ont été pris en compte afin d’en améliorer l’ergonomie ainsi que les fonctionnalités. L’équipe de PrimTux, et plus particulièrement Stéphane, le principal développeur, a fait en sorte de proposer cette nouvelle version dès le printemps pour permettre aux équipes pédagogiques de préparer matériellement la prochaine rentrée scolaire.

La distribution que j’aimerais bien voir dans nos écoles primaires en lieu & place de MS.Win.

@ HandyLinux 2.4 en quête de zénitude – HandyLinux – Le Blog

Une semaine après la sortie de Debian « Jessie » 8.4 (qui sert de base à HandyLinux), une nouvelle version de votre distribution est disponible pour votre plus grand plaisir.

Contrairement à la version 2.3 qui offrait de très nombreuses nouveautés, HandyLinux 2.4 se place dans la continuité de la version précédente. Pas de nouveautés marquantes, mais un entretien de l’existant. Un petit nettoyage de printemps en quelques sortes.

L’une de mes 2 distribution favorites … que j’utilise très régulièrement !

@ cLibre.eu : participez pour faciliter l’adoption du libre par les assos, entrepreneurs grand public – LinuxFr.org

La notoriété des logiciels libres est beaucoup plus importante qu’il y a 10 ans, mais… l’adoption par les non informaticiens de logiciels libres est loin d’être généralisée.

Nous (cLibre.eu) voulons faciliter ce passage à l’aide d’un site web simple partant des besoins principaux et retournant les principaux logiciels du libre.

Pensez-vous que le libre peut et doit être diffusé plus largement auprès de collectifs, associations, entrepreneurs, entreprises et plus largement auprès du grand public ? Si oui, aidez-nous.

Sur ce site, les débutants trouverons facilement les logiciels dont ils ont besoin 🙂

@ Thunderbird 45 est sorti – LinuxFr.org

Mozilla Thunderbird est un client de messagerie (MUA, Mail User Agent) et de messagerie instantanée libre distribué par la Fondation Mozilla sous triple licence MPL, GPL et LGPL.

La version 45.0 est sortie le mardi 12 avril 2016.

Qui l’eu cru ! je croyais ce logiciel mis de coté par Mozilla : c’est une très bonne nouvelle, car je l’utilise tous les jours …

@ LMPC

@ pour bien comprendre la loi Travail – spirale digitale

Il faudrait déjà lui donner un nom proche de son but : la loi Entreprises parce que tous ses volets favorisent les entreprises, pas le salarié, pas la rémunération du salarié, pas les conditions de vie du salarié, pas la vie de famille du salarié.

@ Abandon de la réforme constitutionnelle : le gouvernement recule, avançons ! | La Quadrature du Net

Paris, le 30 mars 2016 — François Hollande a annoncé aujourd’hui l’abandon de la réforme constitutionnelle portant sur l’inscription de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité dans la Constitution.
La Quadrature du Net se réjouit de cet abandon tout en soulignant que la politique sécuritaire de la France continue à tendre vers une banalisation de l’état d’exception, tandis que l’état d’urgence court toujours, au péril des droits et libertés.

@ Une grande primaire ouverte organisée sur internet pour 2017 – Politique – Numerama

L’association Democratech souhaite mettre la technologie au service de la démocratie et des citoyens, en organisant une grande primaire ouverte sur Internet.

@ On vaut mieux que ça, alors reprenons les choses en main – Korben

Ça fait quelque temps, que je suis de loin l’initiative citoyenne LaPrimaire.org et comme ça se lance aujourd’hui officiellement, je me suis dit que j’allais vous en parler.

L’idée c’est d’organiser une primaire ouverte avant 2017 pour que les vraies gens (vous, moi, nous) puissions choisir nous même nos candidats pour l’élection présidentielle de 2017.

L’objectif, c’est d’arrêter avec tous ces blaireaux de gauche, de droite, du milieu et des extrêmes et de se concentrer uniquement sur ceux qui valent le coup. Des citoyens comme nous qui ont encore des convictions, qui veulent apporter leur pierre, et qui surtout ont des compétences et des idées pour tirer la France vers le haut.

On s’est largement fait balader avec cette histoire du « changement c’est maintenant » alors plutôt que de retomber encore dans des vieux schémas avec des vieux partis et des vieux cons, autant se concentrer sur quelque chose qui peut valoir le coup.

@ Tera, une expérience de revenu d’autonomie sur dix ans – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Et si on versait au maximum le revenu de base en monnaie citoyenne locale ? Dans la lignée de l’expérimentation d’Otjivero, l’association Tera, avec ses volontaires et ses partenaires,  ont lancé depuis deux ans un projet sur dix ans qui vise à construire un Ecovillage expérimental.

Sa finalité sera de relocaliser 85% de la production vitale à ses habitants, d’abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, de valoriser cette production en monnaie citoyenne locale (Voir plus bas) et d’émettre cette monnaie via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté. Chaque mois, il sera versé à tous les habitants, indépendamment de leur temps passé à réaliser la production qu’il permettra d’acheter.

C’est une fabuleuse expérience à laquelle j’aimerais bien participer … mais malheureusement ça ne pourra pas être le cas … dommage !

 

@ Agir contre le mal-travail : « Il en va de l’avenir de notre santé, de la planète et de la démocratie » – Basta !

Le vent de révolte qui souffle contre la loi El Khomri trouve largement son origine dans la souffrance au travail que ressentent de nombreux salariés, femmes et hommes, à statut d’emploi précaire ou non. Les centaines de témoignages recueillis dans le cadre de l’initiative #OnVautMieuxQueCa en témoignent : pour tous, l’arbitraire, la pression, le sale boulot, la qualité empêchée sont le lot quotidien.

@ Le Revenu Minimum comme justification de la Propriété – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreux arguments théoriques en faveur d’un revenu minimum ou de base, donné de manière égale sans conditions de ressources à chaque individu dans une société : par exemple l’argument libéral (liberté économique des individus, capables de choisir sans crainte leur activité), l’argument technologique (les gains de productivité font disparaître les emplois), l’argument moral (il faut éradiquer la misère dans la société), d’efficacité (une redistribution simple et unique rend l’Etat plus efficace), ou aussi et enfin de justice. Ce chapitre se consacre à ce dernier argument, la démonstration de l’intérêt d’un revenu minimum significatif comme forme de justice économique justifiant la propriété, qui s’avère être la fondation de l’économie définie par l’échange pacifique et volontaire.

@ Privacy Shield : les CNIL européennes veulent davantage de garanties – Politique – Numerama

Mercredi, les CNIL européennes réunies au sein du groupe G29 ont fait savoir que le Privacy Shield négocié entre la Commission européenne et les États-Unis pour remplacer le Safe Harbor n’apporte pas les garanties suffisantes exigées par le droit européen en matière de protection des données personnelles.

@ #NuitDebout : le revenu de base au cœur de l’éveil citoyen – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Dimanche #41 mars, place de la République à Paris. Ce 10 avril, des militants du MFRB, du Réseau Salariat, de la CGT et Baptiste Mylondo étaient côte à côte pour parler revenu de base et salaire à vie devant plusieurs centaines de personnes. Un moment exceptionnel d’éducation populaire rendu possible par #NuitDebout. Né dans l’opposition à la loi El-Khomri, ce collectif citoyen mulitplie depuis les mobilisations citoyennes à Paris ainsi que dans plusieurs dizaines de villes en France.

@ Du douloureux partage de la valeur ajoutée. Vers un changement de paradigme. – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Dans le monde capitaliste, la création de richesse est généralement le fruit de l’alliance plus ou moins consentie entre, d’un coté, ceux qui par leur intelligence et leur énergie créent la valeur ajoutée, et ceux  qui, en détenant les moyens de production et le capital,  permettent sa réalisation. Le  partage de la valeur ajoutée entre le travail et le capital évolue au gré de l’histoire des luttes sociales et de la conjoncture. Depuis trois décennies,  au nom de la compétitivité mondialisée et de l’augmentation de la productivité,  la part des salaires ne cesse de diminuer alors que la rémunération du capital augmente. Le financement de notre système social, adossé aux salaires par la cotisation,  se dégrade progressivement pendant que la précarité et le chômage augmente. Il serait  temps de revoir les clés de répartition de  ce partage inique.

@ #NuitDebout Paris, 19 avril. Conférence-débat sur la création monétaire. – Mouvement Français pour un Revenu de Base

La question de la création monétaire est intimement liée à celle du Revenu de Base. Pourquoi ? Parce qu’il est inutile de rêver d’un monde nouveau en restant dans un paradigme où certains ont le droit de financer ce qu’ils veulent et d’autres n’ont pas ce droit.

Le financement du monde futur est un projet commun. Pour que ce monde puisse se réaliser, il est crucial que chaque citoyen, sans exception, possède le droit de financer ce qu’il souhaite, et d’abord bien sûr sa propre existence. Si la monnaie, au lieu d’être distribuée par la dette et par les banques, était créée directement aux mains des citoyens de manière individuelle et inconditionnelle, alors, oui, nous saurions enfin quel monde nous voulons réaliser ensemble pour notre futur commun.

@ Pourquoi le revenu de base peut sauver la planète – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Presque tous les militants du revenu de base que je connais le présentent comme un instrument de justice sociale. Je suis évidemment d’accord mais, à mon avis, la réduction des inégalités n’est que la seconde des trois principales raisons pour lesquelles défendre un revenu de base, appelé revenu citoyen ici en Grande-Bretagne.

Lorsque j’ai rejoint le Parti Vert du Royaume-Uni, à l’époque où il s’appelait PEOPLE et n’était qu’embryonnaire, en 1973, j’ai assisté à une conférence qui faisait de la croissance économique désordonnée une menace pour l’environnement, comme décrit dans le rapport Les limites de la Croissance publié par le Massachusetts Institute of Technology en 1972. J’étais d’accord en tout point, mais j’ai posé la question suivante :

« Quelle est votre politique sociale ? Vous appelez à une récession profonde. Je suis convaincu qu’elle sera nécessaire, mais jusqu’à présent toutes les récessions ont conduit à une paupérisation de masse. Que ferez-vous quand les pillards apparaîtront ? »

@ GEEK

@ La lutte contre le piratage est un privilège de classe | Page 42

« La surveillance d’internet, le monopole du copyright et toutes les autres manœuvres pour faire cesser le partage de fichiers ne sont pas l’effort d’une industrie pour se prémunir de pertes financières. C’est une stratégie concertée pour refuser aux classes ouvrières des pays industrialisés, et par conséquent au reste du monde, l’accès à la culture, aux outils et à l’information. Le pire étant qu’en mettant dos à dos artistes et fans — pourtant tous les deux dans le besoin —, cette dynamique se renforce d’elle-même.

@ « La » communauté du Logiciel Libre, ça n’existe pas – Le blog de Carl Chenet

J’avais depuis quelques temps envie d’écrire un billet de blog au sujet de la soi-disant communauté du Logiciel Libre et le dernier article de Frédéric Bezies , où il regrette le manque de coordination et d’unité de cette communauté, m’a donné la motivation pour finalement expliquer pourquoi tant de gens se désillusionnent quant à « cette » communauté.

Eh oui, il n’y a pas qu’une seule communauté … il y en a un très grand nombre : c’est ce qui fait sa force … mais probablement aussi sa « faiblesse » (dans le sens que s’il n’y en avait qu’une, peut-être que les logiciels libres seraient encore plus « présents » & utilisés & connus »… mais le choix serait plus limité vraisemblablement).

@ Botlist – Pour trouver le Bot de votre vie – Korben

Comme le dit un célèbre philosophe, l’Être humain ne saurait être complet sans son Bot. Oui un Bot, c’est à dire un petit être numérique facétieux dont la tâche principale est d’interagir avec l’humain pour le distraire, l’assister ou lui apporter de l’information.

Par exemple, vous ne le savez pas, mais tous les articles de ce site sont rédigés par un Bot qui plonge dans sur la toile et dans mon cerveau, grâce à des électrodes relié à mon ordinateur pour ensuite rédiger ces merveilleux articles dont vous vous délectez chaque jour. Mon Bot c’est une fille et je l’ai appelé Gertrude. Ma Bot secrète quoi…

@ BiblioDebout : les livres créent du lien | Page 42

J’ai eu la chance de participer pendant quelques jours à la « Nuit Debout » sur la Place de la République, à Paris, et notamment de façon active sur le stand BiblioDebout, bibliothèque éphémère, collaborative et participative où l’enjeu est, entre autres, était de promouvoir l’idée de bien commun. À l’origine propulsée par le collectif SavoirsCom1, la bibliothèque a vite trouvé son sens et son public, et par extension des soutiens actifs, aussi bien du côté des personnes qui animaient le stand (le mot est mal choisi, mais difficile de trouver un terme approprié… on était plus proche du happening) que du public qui venait s’y retrouver. J’ai eu l’impression d’assister à la création d’un monde à l’intérieur d’un monde : bien sûr la Nuit Debout était tout autour et avec elle son cortège de revendications, de cris de joie et de discussions animées, mais ce qui s’est créé à BiblioDebout suivait d’une certaine manière une logique parallèle au mouvement sans y être forcément incluse. Et c’est ce que j’ai trouvé intéressant : BiblioDebout est un espace militant éphémère, et ce parfois à rebours de ce qui se dit sur la place.

@ Le film d’animation libre « ZeMarmot » : où en est‐on ? – LinuxFr.org

ZeMarmot est un film d’animation en 2D entièrement réalisé avec des logiciels libres, partiellement financé participativement, et diffusé sous licences Creative Commons paternité — partage à l’identique et Art Libre.

Nous en avions déjà parlé sur LinuxFr.org, mais rappelons les points principaux :
Logiciellement, nous utilisons GIMP pour le dessin, Blender VSE pour l’édition vidéo et Ardour pour l’édition audio.

Vivement la sortie de ce film …

@ Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama

Entretien avec Richard Stallman, l’inventeur du logiciel libre, résolument attaché aux libertés et au combat contre toutes les technologies qu’il juge « oppressives ».

Ce n’est pas tous les jours que l’on a rendez-vous avec un homme qui a changé le monde. Richard Stallman est de ceux-là. En 1983, alors que les questionnements les plus fondamentaux de mon existence tournaient encore autour de mes animaux en peluche, « rms » inventait le logiciel libre. On a raconté mille fois l’histoire.

Richard Stallman, le 15 avril 2016 à Nantes.

Bien utilisée, la technologie fait des merveilles … mal utilisée, c’est souvent un « désastre éthique » pour les utilisateurs … mais pas économiques pour leurs « créateurs » !

Comme quoi, c’est l’usage que nous faisons de la technologie qui est important …

@ Journée du droit d’auteur : allons voir si la rose est éclose | Page 42

Le 23 avril est la journée mondiale du livre, destinée selon l’UNESCO à « promouvoir la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur ». En France, en Belgique et en Suisse, 480 libraires indépendants sont invités à offrir un livre et une rose à leurs clients. Les auteurs, de leur côté, assisteront comme chaque année au spectacle d’une industrie vantant la solidité de sa « chaîne du livre », la pérennité de son modèle économique et la protection offerte à ses créateurs. Personne ne leur offrira de fleurs.

@ La Raspberry Pi Foundation sort une nouvelle Caméra officielle pour la Raspberry

Aujourd’hui, et pratiquement deux mois après la sortie de la Raspberry Pi 3, la fondation annonce une nouvelle version de leur caméra pi. Trois ans après la première version, la fondation a décidé de remettre la webcam du Raspberry Pi au goût du jour.

@ SWEETUX

@ La seule chose que Microsoft doit faire – mais ne fera pas – pour gagner la confiance open-source – LinuxFr.org

Steven J. Vaughan-Nichols a écrit un article sur ZDNet intitulé « La seule chose que Microsoft doit faire – mais ne fera pas – pour gagner la confiance open-source ».

L’article a été relayé par Slashdot, sous le nom de Microsoft fait des efforts pour jouer le jeu de l’open source, mais c’est un éléphant dans une boutique de porcelaine. Cette brève dit que Microsoft a annoncé SQL Server sous Linux ; intégré Eclipse et Visual Studio, lancé une pile de réseau open-source sur Debian Linux ; et ajouté Ubuntu Linux à son offre Azure, mais que cela ne suffit pas.

Il y a une chose que Microsoft pourrait faire pour gagner vraiment la confiance de l’open-source : c’est d’arrêter de forcer les entreprises à payer pour ses brevets Android bidons. Mais, il y a trop d’argent en jeu pour que cela arrive un jour. Par exemple, pour son dernier trimestre, le volume des licences et des brevets a représenté environ 9 % du total des revenus de Microsoft.

@ Linux : Microsoft pourrait dévoiler un Ubuntu sous Windows 10 – Tech – Numerama

Un partenariat entre Microsoft et l’éditeur de la distribution Ubuntu pourrait se traduire dans l’intégration de Linux au sein du système d’exploitation de la firme de Redmond.

@ Le shell Bash et Ubuntu sous Windows 10 : ce qu’il faut savoir – Tech – Numerama

Grâce à un partenariat entre Microsoft et Canonical, il sera désormais possible de lancer Bash directement dans le système d’exploitation de la firme de Redmond.

Je suis un peu septique des résultats de cette étrange alliance … peut-être que je me trompe : l’avenir nous le dira !

@ Accès au code source des logiciels de l’État : pourquoi ça change tout… – Framablog

Le 18 février dernier le tribunal administratif de Paris, après avis de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), a rendu une décision autorisant l’accès d’un citoyen au code source d’un logiciel administratif. Génial, non ?

Non, pas vraiment, puisque dit comme ça on n’y comprend rien ! Et pourtant ce jugement pourrait avoir un grand impact sur l’avenir du libre en France et plus généralement sur la vie de tous les citoyens. On va donc essayer d’y voir plus clair.
Res Publicum, la chose publique

@ Subgraph – L’OS sécurisé qu’on devrait tous utiliser – Korben

Après 2 années de dur labeur, l’équipe de Subgraph, basée à Montréal, a enfin sorti une version alpha de son OS.

Subgraph est un système d’exploitation conçu pour communiquer et travailler en toute sécurité, dans l’anonymat, sans craindre d’être surveillé ou parasité par des sociétés privées ou des gouvernements. Subgraph implémente notamment sa propre version d’OpenPGP et un client mail de son cru pour communiquer en toute sécurité.

Financé en partie par l’Open Technology Fund, ce projet open source se veut libre de toute influence externe.

L’architecture de Subgraph est conçue pour être résistante aux Zero Day, aux keyloggers, aux buffer overflow et aux malwares grâce à un système de conteneurs qui isole les applications du système de fichiers et à son kernel Gr-Security.

Les applications se connectent ensuite au net, uniquement via le réseau TOR grâce à un proxy et un Firewall permet de gérer toutes les connexions sortantes et entrantes.

Enfin, le système de fichier est bien évidemment chiffré et la mémoire vive est vidée à chaque extinction de la machine pour éviter les attaques de type Cold Boot.

( https://subgraph.com/index.fr.html )

J’aimerais bien voir ce système d’exploitation (ou l’autre , vous savez l’os souverain, évoqué il n’y a pas si longtemps que ça) mis en place au moins dans les services du ministère de la défense & de l’intérieur, puis dans les autres ministères & services publiques (en lieu & place du système d’exploitation qui frise les 90% d’usage au niveau mondial, en raison principalement de la vente liée)

@ Adoption de trois textes sur les données personnelles : apprenez à vous protéger ! | La Quadrature du Net

Paris, le 14 avril 2016 — Le Parlement européen a adopté aujourd’hui trois textes sur les données personnelles : le règlement encadrant le traitement des données personnelles par les entreprises, la directive encadrant le traitement judiciaire et policier des données à caractère personnel, et enfin le PNR (Passenger Name Record) visant à la création de fichiers nationaux regroupant de nombreuses données de toutes les personnes voyageant depuis l’UE ou vers l’UE, y compris les vols internes. Ces textes présentent de nombreuses failles fragilisant le droit au respect de la vie privée. Face à l’incapacité des institutions à mettre en place des textes réellement protecteurs pour les internautes, il reste à chacun à apprendre à se protéger et à contrôler lui-même ses données personnelles et sa vie privée sur Internet.

Votre vie privée n’est pas à vendresachez la protéger !

@ Boris, ébéniste libre – Framablog

La culture libre, ce n’est pas que du logiciel, de la musique et des bouquins !

Boris nous parle d’ébénisterie libre, et rien que de voir ses vidéos ça donne envie de s’y mettre.

Eh oui, il n’y a pas que l’informatique dans la vie …

@ Allumons les réverbères du Libre – Framablog

Dans son communiqué de presse du 07 avril 2016, la Commission des lois du Sénat français déclare approuver le projet de loi pour une République Numérique porté par la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Néanmoins, le Sénat a tenu à renommer ce projet de loi :

La commission a adopté le projet de loi en le modifiant : sans constituer la révolution que suggérait son premier intitulé, il contient un certain nombre de dispositions utiles pour assurer une meilleure régulation de la société numérique et améliorer la protection des droits des individus. C’est pourquoi la commission a modifié le titre du projet de loi, désormais intitulé : « projet de loi pour une société numérique ».

L’argument est limpide : nul ne saurait transformer les prérogatives de la puissance publique en place. C’est à la société de se transformer (se numériser) et c’est à la République (et ses institutions) qu’il revient de réguler les usages numériques. Tel est l’ordre des choses, et il est fort compréhensible que la Commission des lois ne laisse pas passer un texte qui transformerait une République dont elle est garante de l’intégrité.

Pourtant, cette rigidité est-elle bien conforme à l’air du temps ?

@ Enfoirés d’altruistes ! | ploum.net

En éternel optimiste, je suis confiant dans le fait que l’immense majorité de l’humanité est bienveillante. Nous ne souhaitons que le bonheur pour nous-mêmes et les autres.

Mais alors, comment expliquer la multiplication des conflits, des guerres, des disputes et des violences ?

 

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

 

Curieusement, je ne sais pas trop que mettre ici tellement il y a de mauvais choix effectués par nos politiques ces dernières semaines … alors peut-être celui-là :

@ France : la trahison démocratique permanente – spirale digitale

Notre histoire est celle d’un pays qui croit aux contes de fées. Surtout les contes de fées politiques.

Les gens s’en remettent à autrui pour gouverner leurs vies. Ils remettent donc leur pouvoir de citoyens entre les mains d’un homme, d’un groupe d’hommes. Ce système perdure depuis des décennies. Par habitude.

Le temps de la défiance est arrivé, parce que les citoyens ont vu comment les dirigeants décident et comment ils imposent des lois que les citoyens ne veulent pas. Un nombre de citoyens grandissant s’est réveillé : ils se sont aperçus qu’on leur mentait, que leurs gens qu’ils ont désignés pour les représenter et guider leurs vies n’ont plus du tout les mêmes objectifs qu’eux. Merci internet pour le partage de l’information et la mémoire de tous les mots, commentaires et annonces grandiloquentes faites par nos politiques.

Les citoyens s’aperçoivent que leurs représentants politiques se sont radicalisés. Cette radicalisation se fait au dépend de l’ensemble de la population : maintenir la population sous contrôle en mentant effrontément, en promettant des lendemains meilleurs en sachant que ce sont des histoires pour endormir les gens, voler leurs votes, donc leur consentement, et garder le pouvoir.

Je ne crois plus au système politique actuel : il faut que ça change ! Différentes initiatives commencent à voir le jour, certaines heureuses, d’autres malheureuses … seul l’avenir nous dira laquelle aboutira à une société meilleure dans laquelle enfin tout le monde se sentira mieux & dans laquelle il n’y aura ni misère, ni exclusion …

 


3/ Le coup de cœur du mois :

En effet, tous les 2 ans au printemps, c’est la sortie de la version LTS de LA Distribution GNU/Linux la plus populaire …

@ Ubuntu 16.04 vient de sortir : quelles sont les nouveautés ? – Tech – Numerama

Après le coup d’éclat de Canonical à la Build de Microsoft et l’arrivée sur le marché de la première tablette convergente avec Ubuntu, l’année 2016 s’annonce importante pour l’entreprise responsable de la distribution libre. La sortie d’une version de support à long terme prometteuse confirme que Canonical n’a pas décroché.

@ Ubuntu 16.04 est dispo – Voici quelques nouveautés sympas – Korben

Trop cool, la nouvelle version d’Ubuntu (16.04 LTS alias Xenial Xerus) est sortie ! Je viens de l’installer et voici quelques nouveautés que j’ai trouvé sympas.

Bon, comme je vous le disais la semaine dernière, les bases du support des paquets Snappy sont jetées. Ensuite, pour ceux qui en ont besoin, Canonical a ajouté le support natif du système de fichiers ZFS dans Ubuntu. Ce n’est pas activé par défaut, mais vous pouvez y passer sans vous lancer dans une installation de la mort.

Python 3.5 est la version par défaut dans Xenial Xerus et si vous utilisez une carte graphique à base d’AMD Radeon, ne mettez pas à jour vers la 16.04, car le driver fglrx officiel n’est plus supporté. Par contre, vous pouvez passer sur des alternatives open source même si ce sera moins performant.

Notez que le Ubuntu Software Center a été remplacé par celui qui est fourni par défaut dans Gnome. Ce dernier est beaucoup plus pratique et fluide.

@ Ubuntu 16.04 LTS | QuebecOS

L’attente est enfin terminée, et vous pouvez maintenant télécharger Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) et saveurs fonctionnant aussi bien pour les ordinateurs de bureau et serveurs, que Canonical a rendu officiellement disponible plus tôt aujourd’hui. Ubuntu 16.04 LTS, ainsi que Ubuntu Server 16.04 LTS ont fait couler beaucoup d’encre de sorte que le temps est venu maintenant pour vous d’obtenir un aperçu visuel rapide de la dernière Ubuntu Linux, Xenial Xerus. Nous devons admettre que pas grand-chose a visuellement changé dans l’interface Unity d’Ubuntu 16.04 présent en version 7.4. Il se compose toujours de l’unity laucher, que vous pouvez maintenant déplacer dans la partie inférieure de l’écran, et le panneau Unity avec les indicateurs et les menus d’application. Comme avec toute nouvelle version d’Ubuntu, la collection de fonds d’écran inclus dans l’installation par défaut a été rafraîchie avec un ensemble de 10 photos et 2 illustrations grâce à la contribution de la communauté Ubuntu Linux. Canonical fait le choix de mettre principalement en avant les snaps, dont on a parlé sur notre forum. Il s’agit de paquets autonomes qui comprennent leurs propres dépendances logicielles. Ils permettent des mises à jour sans affecter les dépendances avec des éléments du système ou les autres applications. Ubuntu 16.04 est basé sur un noyau Linux 4.4 et apporte le support des systèmes de fichiers Ceph et ZFS, ainsi que de l’hyperviseur LXD. Il apporte un meilleur support pour l’affichege HiDPI. A noter que Ubuntu Software Center est remplacé par GNOME Software. Ubuntu 16.04 est une version LTS (Long Term Support). Cela signifie qu’il bénéficie d’un support, ou une prise en charge avec la publication de mises à jour logicielles et des correctifs de sécurité sur le long terme de cinq ans.

@ Sortie d’Ubuntu 16.04 LTS Xenial Xerus – LinuxFr.org

Sortie le 21 avril 2016, Ubuntu 16.04 est la vingt-quatrième version d’Ubuntu. Il s’agit d’une version dite « LTS » (Long Term Support), qui sera maintenue pendant cinq ans. Son nom de code est Xenial Xerus, soit le « xerus hospitalier » en bon français.

Distribution Ubuntu

Pour rappel, Ubuntu est une distribution GNU/Linux basée sur Debian. Elle a hérité de sa distribution mère l’objectif d’universalité : elle vise à être utile sur les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, mais aussi les serveurs, le cloud, les téléphones, les tablettes et les objets connectés en général. Elle se veut simple d’accès pour les utilisateurs n’ayant pas de connaissances poussées en informatique, mais également attrayante pour les développeurs.

En plus de la distribution mère, Ubuntu, il existe plusieurs variantes officielles, fournies avec des choix logiciels différents, afin de couvrir un besoin (Ubuntu Server, Ubuntu Studio…) ou de fournir un environnement de bureau particulier (Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu…). Cette dépêche présente les principales nouveautés.

Source(s) & plus d’infos @


Contrairement au précédent numéro, je me suis un peu plus recentré sur mes sujet favoris … même si certaines actualités auraient méritées d’être également rediffusées via ce billet.

 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

more