#0.12

26 minute(s) de lecture

#0.12 / MAI 2016

Une fois n’est pas coutume, j’ai terminé le mois de mai « synchro » entre mon mon shaarli & mon flux rss ! (Peut-être que l’actualité était moins chargée que les mois précédents … ou peut-être que j’ai volontairement écarté quelques sujets susceptibles de « fâcher »…)


1/ L’actualité du mois écoulé :

Compte-tenu de l’actualité « sociale & politique », ce moi de mai (qui est la continuité du 31 mars…) fait un peu penser à mai 68 ! Fort heureusement, il n’y a pas que ces sujets dans l’actualité : j’espère vous livrer ici les principaux sans en oublier de trop important.

@ INFOLIBRE

Voici « enfin » une suite bureautique libre & online … basée sur libreoffice :

@ Open365 : une alternative open source à Office 365 et Google Drive – Tech – Numerama

Office 365 et Drive ne sont pas l’alpha et l’oméga des suites bureautiques en ligne. D’autres solutions existent, notamment dans le champ de l’open source. C’est le cas par exemple d’Open365.

Pour ceux qui sont intéressé par un bon logiciel de montage vidéo :

@ Sortie de kdenlive 16.04.0 – LinuxFr.org

Une version majeure du logiciel de montage vidéo kdenlive est sortie, la 16.04.0. Elle corrige un certain nombre de bogues et autres instabilités. Il faut dire que le passage à KDE Frameworks 5 (KF5) ne s’est pas fait sans mal, en passant de la dernière version 0.9.10 sous Qt4 vers les versions sous KF5, je me suis retrouvé avec plein de bogues et d’effets qui ne marchaient plus en partie en raison d’un environnement KF5 pas forcément encore bien abouti sur ma Mageia 5. Au final, ça semble s’améliorer sensiblement et on retrouve (enfin) le niveau de stabilité de la 0.9.10 avec des fonctions supplémentaires.

Pensez à migrer sur Debian 8 ou l’une de ses nombreuses variantes, car c’est la …

@ Fin du support « normal » pour Debian 7 | QuebecOS

L’équipe de Debian nous annonce la fin imminente des mises à jour de sécurité pour Debian 7 « Wheezy ». Pour ceux qui désirent continuer d’opérer Debian Wheezy, cette version sera maintenant soutenue par Debian LTS (l’équipe du support à long terme). Voilà maintenant un an que Debian 8 « Jessie » est sortie et un peu plus de trois ans pour Debian 7. Information pour ses usagers : Wheezy LTS sera supportée du 26 avril 2016 jusqu’au 31 mai 2018. Il n’y aucun changement à faire au niveau de la configuration des dépôts de votre fichier sources.list car Debian LTS prend la relève des dépôts existants. Vous trouverez plus d’informations dans cette annonce.

Si vous cherchez une distribution 100% libre, en voici une bien connue :

@ gNewSense 4.0 | QuebecOS

Sam Geeraerts a annoncé la sortie d’une nouvelle version de la distribution gNewSense. gNewSense est basée sur Debian et contient exclusivement des logiciels libres et open source . La distribution est parrainée par la Free Software Foundation. La dernière version, gNewSense 4.0, est disponible pour les trois architectures (i386, mipsel et x86_64). « J’annonce par la présente la libération de gNewSense 4, nom de code Ucclia. Il est basé sur le solide Debian, modifié pour respecter les normes de la Free Software Foundation et est disponible pour les trois architectures: I386, amd64 et mipsel (Lemote Yeeloong). Les Torrents pour les images DVD en live sont disponibles, ainsi que les liens directs de téléchargement et images netboot « . Plus d’informations dans l’annonce de la liste de diffusion.

Je me laisserais bien tenter pour essayer de faire quelquechose durant les vacances estivales avec ce logiciel libre que je ne connaissais pas :

@ Silex le logiciel libre pour créer des sites web statiques – LinuxFr.org

Silex est un éditeur libre (GPL) de sites web en ligne ; il compte des milliers d’utilisateurs dans le monde. Il vous permet de réaliser vos sites Internet en toute liberté et de garder le contrôle total de vos données (interopérabilité, pas de « lock-in », pas de freeware, propriété des données). Il est accessible en ligne à l’adresse silex.me. Il n’y a pas d’installation à faire. Il fonctionne en glisser/déposer et en mode WYSIWYG (What You See Is What You Get, ce que je vois c’est ce que j’ai).

Encore une preuve flagrante de l’utilité des logiciels libres (dans tous les domaines …) :

@ Logiciel privateur de liberté… jusqu’à la prison ? – Framablog

Dans le mode du logiciel libre, et contrairement à ce que le nom laisse suggérer, ce n’est pas le logiciel qui est libre, mais bien l’utilisateur du logiciel.

Le logiciel propriétaire, c’est-à-dire l’opposé du logiciel libre, est alors parfois appelé « logiciel privateur », car il prive l’utilisateur de certaines libertés fondamentales (étudier, exécuter, etc. le code source du programme).

Rebecca Wexler, étudiante dans l’école de droit de Yale (Yale Law School) nous montre ici qu’en plus ne nous priver de ces libertés qui peuvent parfois sembler bien futiles pour tout un chacun, ces logiciels peuvent compromettre le système judiciaire et nous priver ainsi de nos libertés fondamentales.
Condamnés par le code
par Rebecca Wexler

Pour ceux qui souhaitent migrer en douceur vers le logiciel libre :

@ Nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits – LinuxFr.org

Une nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits est disponible en téléchargement libre et gratuit.

Plus de 60 logiciels libres ont été sélectionnés selon les critères suivant :

*    richesse fonctionnelle ;
*    licence(s) libre(s), de préférence copyleftées ;
*    logiciels disponibles à la fois pour Windows, Mac OS X et GNU/Linux, pour faciliter le passage de Windows à GNU/Linux ou de Mac OS X à GNU/Linux ;
*    développement actif.

Pour ceux qui souhaite naviguer sereinement & en toute liberté sur internet :

@ Tor Browser 6.0 : le navigateur web qui protège l’anonymat évolue – Tech – Numerama

L’équipe du projet Tor annonce la sortie de la version 6 du navigateur web Tor Browser, basée sur la branche 45 de Firefox.

 

@ LMPC

Pour cette actualité politique, je ne ferais pas de commentaires …

@ Comment l’accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l’agriculture européenne – Basta !

Quelles seraient les conséquences sur le secteur agricole de la signature de l’accord de libre-échange Tafta, actuellement en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis ? Au-delà des impacts sanitaires – OGM, rinçage chimique des volailles ou utilisation des hormones de croissance dans l’élevage porcin –, le Tafta provoquerait une augmentation des importations et une chute de revenu conséquente pour les agriculteurs européens. Au point de bouleverser complétement le visage de l’agriculture européenne. Explications.

@ #NuitDebout : la démonstration du blocage politique et social français : Reflets

En un peu plus d’un mois, le mouvement « Nuitdebout » a permis de vendre beaucoup de papier, fait couler pas mal de salive, et démontré de nombreuses choses. Pas toujours celles que l’on attendait. Les analyses se succèdent sur le mouvement, avec leur lot de prédictions ou commentaires sur l’impossibilité de prédire la suite des événements, sans que personne ne puisse véritablement déterminer la qualité réelle de cet ovni politique et social qui enchaîne assemblée générale sur assemblée générale et commissions sur plusieurs places de villes françaises. Dont celle de la République, à Paris. Sauf que ce n’est peut-être pas seulement « Nuit Debout » en tant que tel qu’il faut analyser, mais plutôt la société française, ses élites déconnectées et opportunistes, son système politique à bout de souffle : tous ces phénomènes de plus en plus sous le feu des projecteurs, et qui ont… engendré le mouvement.

@ Le plein emploi est une arnaque… il faut partager le travail existant ! — Jean HAYMARD

Tant que les politiciens continueront à faire semblant de croire à un possible retour au plein emploi, il n’y aura aucune solution à cet état de fait. Pour raisons de technologies et de démographie, du boulot, y’en aura de moins en moins, et c’est tant mieux, si des robots sont capables de travailler à notre place, pourquoi s’esquinter la santé ? Par contre, si l’on est capable de produire plus de richesses avec moins de personne, il faut revoir entièrement la redistribution de cette richesse … en fait on tourne toujours autour du même problème : le partage, c’est une vérité certaine et un avenir inéluctable !

@ Mumble TRM et Monnaie Libre | Création Monétaire

Le mumble ensemble vient de finaliser la mise online des conférences interactives « Théorie Relative de la Monnaie » ansi que « Démocratie et Monnaie Libre » avec Mathieu Bize. Les deux sont intégrées dans la chaîne suivante (en haut à gauche pour dérouler le menu) :

@ Les cinq articles les plus lus en avril – MFRB

Afin de mettre en avant les articles les plus populaires du site du MFRB, nous avons décidé de vous présenter cette sélection mensuelle des cinq articles les plus lus.
Voici donc les articles qui ont été le plus lus le mois dernier, à lire, relire et partager !

@ La loi renseignement attaquée devant le Conseil d’État | La Quadrature du Net

Paris, le 10 mai 2016 — Les Exégètes amateurs, l’équipe juridique commune à La Quadrature du Net, FDN et FFDN, vient de déposer de nouvelles écritures dans les recours engagés au Conseil d’État contre la loi renseignement et ses décrets d’application. L’ensemble des arguments contre cette dangereuse loi de surveillance y sont développés. La stratégie consiste pour l’essentiel à mobiliser la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Une disposition de la loi renseignement restée complètement ignorée des débats parlementaires fait quant à elle l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité… Explications.

L’analyse ci-dessous a été publiée sur le site des Exégètes.

@ Technologie civique et activisme : quelle démocratie à l’ère d’internet ?

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’idée que notre démocratie est en panne trouve un nouvel écho portée par la ferveur des Nuits Debout. Temporalité démocratique obsolète, déconnection et absence de représentativité des élites, corruption, aspiration au vivre ensemble, voilà quelques uns des maîtres mots qu’on lit dans les média ou entend sur les différentes places de France. Depuis des années, en France comme à l’étranger, ce combat a été pris à bras le corps par des entrepreneurs d’un nouveau genre, qui souhaitent s’appuyer sur la technologie pour réinventer notre démocratie.

@ Le revenu de base sera au cœur de la politique monétaire du XXIème siècle

Pour faire face à la spirale déflationniste, les gouvernements et les banques centrales n’auront bientôt plus d’autre choix que de recourir à une création monétaire qui sera directement distribuée à la population.

@ Le travail : parlons-en… : Reflets

Une partie de la population se fâche contre la régression réforme du droit du travail — instiguée et passée en force par le gouvernement socialiste — mais peu de médias traitent le fond du sujet, pourtant central, celui du… travail. Justement.

@ Sale (prin)temps pour les libertés | La Quadrature du Net

Paris, le 27 mai 2016 — La Quadrature du Net publie ici un communiqué du Syndicat de la magistrature, du Syndicat des Avocats de France, de La Quadrature du Net, du Cecil et de Creis-Terminal, membres de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN).

Sale (prin)temps pour les libertés. Une troisième prorogation de l’état d’urgence a été adoptée le 19 mai sans vrai débat, comme par fatalisme, au nom de la sécurisation de l’Euro de football et du Tour de France. Parallèlement, la loi sur la réforme pénale et la lutte antiterroriste votée en mai introduit dans le droit de nombreuses prérogatives de l’état d’urgence, installant les principes de l’état d’urgence permanent et de la régression des droits.

L’expérience d’un semestre sous cet état d’exception aurait dû finir de convaincre les élus que l’état d’urgence est tout aussi inutile à la lutte contre le terrorisme – qui nécessite en réalité de minutieuses enquêtes judiciaires sur ces réseaux criminels – que dangereux pour les libertés.

(…)

Les organisations signataires continueront à se mobiliser pour dénoncer cette dérive massive de nos législations, qui sapent les fondements de notre démocratie au motif de la défendre.

 

@ GEEK

J’invite tous les auteurs & autrices à prendre connaissance de ce manifeste plein de bon sens & à le signer également :

@ Auteurs et autrices libres, indépendant·es et solidaires : manifeste pour une alternative | Page 42

Dans la continuité du mouvement Nuit Debout dont nous soutenons l’action, nous avons travaillé à l’élaboration d’un manifeste alternatif pour les autrices et auteurs où il serait moins question d’ayants-droit et de lutte contre le piratage que d’unité, de partage, de lutte pour les Communs, d’innovation et de l’urgence d’une reprise en main par les premier·es concerné·es. Le 1er mai symbolise la lutte, mais aussi l’espoir et le renouveau : c’était donc une date parfaite pour publier ce manifeste.

Il était temps que cette mélodie mythique entre enfin dans le domaine public :

@ Le Boléro de Ravel (et sa partition) dans le domaine public ! – Romaine Lubrique

Grand jour aujourd’hui pour les Communs de la culture : Le célèbre Boléro de Ravel entre (enfin) dans le domaine public !
Et c’est tout un symbole pour le droit d’auteur vu la rocambolesque histoire de son héritage (voir la vidéo d’Antoine Defoort ci-dessous).Cela ne signifie pas que vous pouvez prendre n’importe quel enregistrement du Boléro et en faire ce que vous voulez, car il faut tenir compte du droit voisin des interprètes de cet enregistrement (le chef d’orchestre, les solistes, les musiciens d’accompagnement, l’arrangeur, l’éditeur…).
Cela signifie par contre qu’il n’y a plus d’autorisation à demander aux (étranges) ayants droit (moyennant finances) pour l’interpréter.Sauf que, aussi étrange que cela puisse paraître, il y a encore un obstacle : la partition, qui appartient à l’éditeur et que vous devez obligatoirement déclarer si votre interprétation est publique.

Vous savez ce que je pense des DRM … ces propos illustrent mes pensées :

@ Un livre électronique verrouillé par un DRM sera toujours un recul comparé à un livre imprimé (vidéo) | April

Dans le cadre de la Journée internationale contre les DRM (« menottes numériques ») ce 3 mai 2016, la vidéo concernant la question des livres électroniques et des DRM, réalisée par l’April, est toujours d’actualité.

Cette journée est l’occasion de rappeler à quel point ces menottes numériques sont dangereuses pour les utilisateurs comme pour les développeurs de logiciels libres, et empêchent des usages, pourtant tout à fait légitimes, des œuvres.

Je parlais tout à l’heure de Tor Browser : voici encore un article sur le sujet de la vie privée

@ L’anonymat en ligne avec Tor, c’est Nos oignons ! – Framablog

Comme beaucoup d’internautes, vous êtes ces dernières années de plus en plus préoccupé par la confidentialité de vos données et de vos communications.

Vous avez renforcé et renouvelé vos mots de passe, installé des extensions qui filtrent ou bloquent les contenus indésirables, vous luttez contre le pistage des GAFAM au cours de votre navigation, vous êtes en voie de dégooglisation, mais vous n’avez peut-être pas osé aborder une étape plus délicate et technique comme celle qui consiste à chiffrer vos échanges et vos disques durs, pas osé non plus utiliser le réseau Tor. C’est bien compréhensible, vous reculez un peu devant ce qui vous semble plus complexe et vous ne savez pas exactement de quoi il retourne… On entend dire des choses tellement inquiétantes aussi !

Si vous voulez en savoir plus sur les biens communs numériques, je vous recommande d’écouter cette émission :

@ Qu’est-ce que les communs (numériques) ? – SavoirsCom1

IMG_2274

Deux membres du collectif, Pierre-Carl Langlais et Silvère Mercier, ont eu le plaisir d’être invités par Radio Fréquence Paris Plurielles dans le cadre d’une tranche horaire animée par la Fondation Copernic sur le sujet des communs.

Merci à Damien et Corentin pour l’animation et à Claude pour la technique ! NB: cette émission a été enregistrée avant #nuitdebout

L’émission de ce soir est consacrée aux communs, à leur partage et plus particulièrement aux communs numériques, en lien avec l’adoption de la loi république numérique le 26 janvier dernier par l’assemblée.

Vous pouvez télécharger le mp3 de l’émission sur le site de l’émission (clic droit puis enregistrer ce fichier sous) cette émission ou l’écouter ici :

Si vous voulez vous gafamisez un peu plus dans vos discussions de groupe via internet, je vous recommande ce nouveau service mis en ligne par l’équipe de Framasoft :

@ Framateam : libérez vos équipes des groupes Facebook (et de Slack) – Framablog

Voilà un service de discussion qui se destinait, au départ, aux « dév », aux gens qui codent. Mais quand nous avons vu ses incroyables possibilités, on s’est dit que ce serait  dommage que la famille Dupuis-Morizeau passe à côté… Prêts à chatter comme vous ne l’avez jamais fait ?

Pour vous expliquer notre nouveau service Framateam, on s’est dit qu’une histoire et des images seraient bien plus efficaces qu’une longue liste à puces. Mais adressons-nous d’abord un court instant aux spécialistes de la programmation, aux plus barbu-e-s d’entre nous.

Si vous vous intéressez au droit d’auteur, aux licences libres & au partage d’oeuvres culturelles, je vous recommande cette lecture :

@ L’édition sans maison d’édition | Page 42

J’hésite toujours à partager mes réflexions relatives au monde de l’édition, d’autant que mes positions ne sont pas tellement en phase avec celles d’une écrasante majorité d’auteurs et d’autrices (cf. les questions du domaine public, de la réforme selon moi nécessaire du droit d’auteur, sur le partage/piratage et les Creative Commons aussi, bref, vous voyez le tableau). Quand tu y réfléchis deux secondes, c’est une déclaration de guerre. Ce n’est pas une guerre franche ni une guerre très précise quant à ses objectifs, et puis beaucoup de gens se fichent de mon avis comme de leur première paire de chaussettes (et je leur en sais gré), mais à mon petit niveau, c’est l’équivalent de se tirer une balle dans le pied.

Si vous aimez la musique libre, il n’y a pas que jamendo, il y a aussi dogmazic (entre autres) :

@ Dogmazic fête la première année de sa nouvelle ère – Framablog

Il y a un an le Framablog avait interviewé Alain, membre de Dogmazic qui avait participé au grand retour de la plateforme d’écoute de musique sous licence libre.

Pour fêter le premier anniversaire du site renouvelé, on a eu envie de détailler avec lui le bilan bien fourni de cette année… En profitant de deux belles conférences aux JDLL, Roka et Pouhiou ont mitonné la petite interview que voici pour qui ne pouvait être à Lyon lors de ces rencontres.

Et pour terminer cette série de billets, voici quelques conseils utiles …

… concernant votre messagerie :

@ Guide : quelle messagerie sécurisée choisir ? – Tech – Numerama

Depuis Snowden, PRISM et le scandale de la NSA, les messageries chiffrées ont le vent en poupe, poussant progressivement les utilisateurs et les sociétés à investir dans un chiffrement accessible et simple pour le commun des mortels. Voici notre guide pour savoir lesquelles sont les plus sécurisées, ou au contraire, celles qu’il faudrait éviter.

… concernant votre navigation :

@ 6 bonnes raisons d’utiliser la navigation privée plus souvent

Je suis toujours étonné de voir que certaines fonctionnalités des logiciels les plus courants, existants pourtant depuis de nombreuses années, sont parfois largement sous-utilisées par les personnes autour de moi, voire totalement ignorées.

Je me suis encore fait la remarque récemment avec un outil que tout le monde utilise au quotidien, et une des fonctions que n’importe quelle version moderne embarque aujourd’hui ; la navigation privée de nos navigateurs Internet.

Et pourtant, il y a une multitudes d’usages utiles de la navigation privée dont il me semble dommage de se priver.

Petit bonus concernant un sujet trop rarement évoqué, mais qu’il ne faut pas oublier :

@ La vente liée n’est pas toujours une fatalité – alterlibriste

Vous avez peut-être vu passer cette semaine l’article de l’April transcrivant les aventures de Laurent Costy que l’on peut écouter ou voir sur le 56Kast.

Ce combat est intéressant même s’il n’a pas été gagné jusque-là. Par contre, il a débuté il y a de nombreuses années, à un moment où Windows régnait en maître, et il pourrait dissuader ceux d’entre vous qui souhaiteraient se faire rembourser leur licence Windows qu’ils considéreraient inutile car utilisateurs d’un OS alternatif libre.

Ce que ne dit pas l’interview, c’est que certains constructeurs ont mis en place des procédures de remboursement efficaces qui permettent d’être dédommagé de la licence Windows en quelques semaines sans avoir à fournir des pièces incongrues, ni faire un procès.

Je vous recommande donc d’aller regarder @ http://bons-constructeurs-ordinateurs.info/ si vous souhaité acheter un ordinateur & que vous ne voulez pas de l’espiogiciel privateur monopolistique …

@ SWEETUX

Pour cette série de billets « à cheval » sur différentes composantes de mon site, je ne livrerais pas d’observations, puisque les sujets parlent d’eux-même & que depuis le temps, vous devez avoir quelques idées de mes opinions sur chacuns d’eux !

@ Liberté de panorama : le Sénat persiste dans l’erreur et signe ! | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Comme nous vous le disions mardi, de nombreux sénateurs ont soutenu notre vision de la liberté de panorama. Le sujet de la liberté de panorama aura déchaîné les passions tant à droite qu’à gauche. Malheureusement, tardivement, la lourde machine des lobbies de l’industrie culturelle s’est mise en marche, de manière pour le moins efficace.Le sénateur Assouline, grand porte-parole des sociétés d’ayants-droit, nous parle de la « population d’artistes la plus fragile », « sous le seuil de pauvreté », pour défendre les architectes et les sculpteurs ayant vendu leurs ouvrages à des collectivités territoriales. La sénatrice Robert instrumentalise, quant à elle, la cause des photographes professionnels alors que les droits de ces derniers ne sont pas touchés par la liberté de panorama (nous vous le disions, ils en seraient pourtant même les premiers bénéficiaires).

@ Le Sénat adopte une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre | April

Dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une République numérique » en séance publique au Sénat, le 27 avril 2016, les sénateurs ont adopté une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre. Donner une réelle priorité au logiciel libre dans le secteur public est la condition préalable indispensable pour une informatique loyale au service de l’intérêt général. Pour son inscription dans la loi, il faudra donc revenir plus tard.

@ « Nous sommes des nains sur les épaules d’un géant » : Une vérité trop souvent oubliée ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Que ce soit dans le monde du logiciel libre que dans celui de l’auto-édition, cette maxime attribuée à tort à Blaise Pascal (1623-1662) ou encore à Isaac Newton (1642-1727) et qui est en réalité celle de Bernard de Chartres (1130-1160), est trop souvent oubliée. Sa version latine étant « nani gigantum humeris insidentes ».

Dans les deux domaines concernés, on retrouve des personnes qui oublient une base de leur formation, qu’elle soit académique ou typiquement celle liée à l’autodidactie.

Dès qu’on s’amuse à gratter le papier ou à utiliser des outils pour créer des distributions qu’elles soient basées sur Debian, Ubuntu, Slackware Linux ou encore Archlinux, il ne faut pas oublier que nous sommes redevables de nombreuses personnes qui ont abattu des tonnes de travail auparavant pour nous simplifier la tâche.

@ Quand l’open-source fait peur aux parents… – Framablog

Les lecteurs réguliers de ce blog seront les premiers ravis si leurs enfants ou adolescents se lancent d’eux-même dans l’usage de logiciels libres. Mais nous savons tous que c’est parfois une découverte pour des parents moins à l’aise que leurs enfants avec les usages numériques.

Alors, parfois, il faut pouvoir les rassurer. C’est l’objet de cette lettre ouverte, écrite par Jim Salter et traduite pour vous par la dynamique équipe de Framalang. Attention, certains liens de cet article sont ceux proposés par l’auteur et sont donc en anglais.
Chers parents : Laissez vos enfants utiliser des logiciels open source

@ Point d’étape sur loi française de finances 2016 (article 88) et les logiciels libres de caisse – LinuxFr.org

Je vous propose ici un résumé concernant l’article 88 de la loi française de finances pour 2016 concernant les logiciels de gestion et de comptabilité.

En décembre 2015, la loi de finances pour l’année 2016 a été votée. Son article 88 « dispose que les assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doivent à compter du 1er janvier 2018 être équipés d’un système de caisse sécurisé ». La formule est celle de la DGFIP (Direction Générale des FInances Publiques).

Cette obligation se traduit dans les grandes lignes par le respect des « conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données » ainsi que par le jeu de la responsabilité essentiellement basé sur un système de certification/ attestation obligatoire.

Une dépêche avait alors été publiée pour faire part de craintes sur les effets de cet article sur les logiciels libres; la disposition pouvant clairement résulter, de fait, dans l’interdiction des logiciels libres de caisse.

La deuxième partie détaille les actions entreprises (rencontres, courriers) et l’évolution de la situation.

@ Emmabuntüs n’est pas une distribution « de pauvres » – Framablog

On les connaît bien, les copains d’Emmabuntüs, on les a déjà cuisinés plusieurs fois, mais on aime bien les titiller, parce qu’ils ont de l’humour.
On leur a demandé ce qu’il y avait de neuf du côté de chez eux.Bon alors vous faites une action pour les pauvres, et vous leur donnez une version pauvre d’Ubuntu ? Vous trouvez qu’ils peuvent se contenter d’une version simplifiée ?

@ Minetest, piochez en toute liberté – Framablog

Microsoft a acheté Minecraft, le fameux jeu « bac à sable », à son créateur. Et pour une petite fortune ! Forcément, l’ogre de Redmond avait une idée derrière la tête…

Dans ce long article traduit par le groupe Framalang, Paul Brown propose une alternative pour pouvoir piocher en paix, et utiliser la puissante idée de Markus Persson en toute liberté.

Voici comment Microsoft souhaite rentrer dans les écoles…

Minetest, un serious game pour l’éducation

 

J’espère n’avoir rien oublié d’important dans l’actualité de ces dernières semaines … si c’est le cas, vous retrouverez les liens vraisemblablement dans mon shaarli (et/ou dans mon billet du mois prochain : je pense notamment entre autre à la manière de faire de Microsoft pour forcer le passage à win10 …)

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Compte-tenu de l’actualité, il aurait dû être politique ce coup de gueule … mais j’ai préféré calmer le jeux et m’en prendre aux gafam !

 

@ Au revoir Revolv, bonjour obsolescence imposée – Framablog

Pendant longtemps, acheter un objet signifiait pouvoir en disposer pleinement. Mais l’ère Google est arrivée, et les temps ont bel et bien changé.

Désormais, il faut composer avec des objets toujours connectés à leurs fabricants et à leur nouveau credo : l’obsolescence imposée, ou comment vous vendre un produit tout en gardant les pleins droits dessus. Quand il est possible de ne pas se contenter de l’argent du beurre, certains semblent ne pas se priver.
Google s’introduit au domicile de ses clients et neutralise leurs appareils connectés.
par Cory Doctorow

 

Le monde dans lequel nous vivons est en train de prendre un mauvais virage, dans de trop nombreux domaines… que faire pour y remédier ?

Source(s) & plus d’infos @

* http://framablog.org/2016/05/10/au-revoir-revolv-bonjour-obsolescence-imposee/
* https://gafam.wordpress.com/


3/ Le coup de cœur du mois :

Si l’on veut aborder le sujet politique dans la bonne direction, je vous recommande de nombreuses conférences tedx … une des dernières en date est celle de Lionel Dricot :

@ Changer le monde sans travailler, mon expérience TEDx | ploum.net

Il y a quelques semaines à peine, j’ai reçu un coup de téléphone m’invitant à venir donner une présentation TEDx à Liège. Honoré, je me suis aussitôt empressé d’accepter.

Le temps pour la préparation m’était compté mais j’étais à la fois fier et motivé. Sous le titre énigmatique « Changer le monde sans travailler », j’ai décidé de parler du revenu de base.

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Ça vaut sans doute le coup de découvrir d’autres conférences ? Finalement, si nos politiques & nos décideurs se mettaient a prendre en compte toutes ses bonnes idées, le monde irait sans doute dans une « meilleure direction » !

Source(s) & plus d’infos @

Voici à toutes fins utiles les liens vers les sites francophones (bonnes découvertes) :


C’est donc sur une note positive que je conclue ce billet mensuel, malgré une actualité plutôt négative … Gardons espoir ! Tout n’est peut-être pas « perdu » !

 

Rendez-vous dans 2 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2