#35 La sélection d’octobre à mi-novembre 2018

#35 La sélection d’octobre à mi-novembre 2018

10 minute(s) de lecture

Comme annoncé il y a 1 semaine, je vais petit à petit rattraper mon retard de publication d’un peu plus d’un an en quelques semaines d’ici la fin de l’année environ, pour ensuite débuter l’année 2020 sur de bonne nouvelles bases. Durant ces quelques semaines, je vais aller à l’essentiel en rediffusant ici les principaux liens rediffusés ces dernières semaines via mon inséparable Shaarli (qui a enfin repris du service après une très longue pause...)


 

SOURCE : Résumé en quelques liens de l’actualité d’octobre à mi-novembre 2018 @ http://shaarli.sam7.blog/?do=daily&day=20191002


ZOOM @

Dans cette nouvelle section, je mets ici en avant quelques articles parmi les plus intéressants de la période considérée :

3​0​ ​a​n​s​ ​d​u​ ​w​e​b​ ​:​ ​s​o​n​ ​i​n​v​e​n​t​e​u​r​ ​T​i​m​ ​B​e​r​n​e​r​s​-L​e​e​ p​r​e​n​d s​e​s​ r​e​s​p​o​n​s​a​b​i​l​i​t​é​s​, e​t​ ​v​o​u​s​ ​?​​

Le 12 mars 1989, c’est par une note intitulée « gestion de l’information : une proposition » que Tim Berners-Lee marque l’invention du web dont on fête les 30 ans aujourd’hui. Le jeune ingénieur voulait aider les gens à travailler ensemble, à commencer par ses collègues du CERN. Pour son inventeur, le web a toujours eu la vocation d’être contributif : à chacun de l’enrichir en contenus et en liens. Cet idéal est plus que jamais menacé par le duopole que constituent Google (qui n’a rien d’un service public) et Facebook (qui n’a rien d’un média comme un autre), cela n’a pas échappé au principal intéressé.

PeerTube 1.0 : la plateforme de vidéos libre et fédérée – Framablog

Ce qui nous fait du bien, chez Framasoft, c’est quand nous arrivons à tenir nos engagements. On a beau faire les marioles, se dire qu’on est dans l’associatif, que la pression n’est pas la même, tu parles !

[Short version of this article in English available here]

Après le financement participatif réussi du mois de juin 2018, nous avions fait la promesse de sortir la version 1 de Peertube en octobre 2018. Et alors, où en sommes-nous ? Le suspense est insoutenable.

Nous étions confiants. Le salaire du développeur principal, Chocobozzz, était assuré jusqu’à la fin de l’année, nous avions déjà recensé des contributions de qualité, nous avions fait un peu de bruit dans la presse… Cependant, nous avions aussi pris un engagement ferme vis-à-vis de nos donateurices, ainsi qu’auprès d’un large public international qui ne nous connaissait pas aussi bien que nos soutiens francophones habituels.

Ne vous faisons pas languir plus longtemps, cette version 1.0, elle est là, elle sort à l’heure dite et elle tient ses promesses, elle aussi. C’est l’occasion de dérouler pour vous un récapitulatif des épisodes précédents, ce qui vous évitera de farfouiller dans le blog pour retrouver vos petits. On sait que c’est pénible, on l’a fait. 🙂

Ces innovations citoyennes qui montrent la voie d’une société écologique et solidaire

La récente démission de Nicolas Hulot, illustre bien la difficulté actuelle de concilier écologie et économie. Pour sortir de cette impasse, il convient donc de proposer de nouveaux principes économiques permettant de mieux gérer la maison commune (économie et écologie ont la même racine grecque, oikos, le foyer). Pour ce faire, les initiatives citoyennes à dimension écologique et solidaire, ce que nous appelons des innovations sociales solidaires (ISS), peuvent servir de source d’inspiration.

Dossier : Les enjeux de l’intelligence artificielle

Les définitions ne manquent pas pour l’intelligence artificielle. Mais ce qui est sur, c’est que cette intelligence de machines ou de systèmes est en train de bouleverser notre quotidien. De l’éducation à l’économie en passant par la philosophie, l’intelligence artificielle provoque le débat et suscite les discussions. Elle oblige à réfléchir, à se projeter, à imaginer ce nouveau lien entre l’humain et la machine. L’IA est parmi nous, et dans ce dossier spécial de The Conversation France, nous vous offrons quelques perspectives pour mieux imaginer quelle place elle va prendre dans le futur.

Web et vie privée – Stéphane Bortzmeyer | April

Titre : Web et vie privée
Intervenant : Stéphane Bortzmeyer
Lieu : Apéro/discussion – Centre Social des Abeilles – Quimper
Date : septembre 2018
Durée : 41 min 40
Visionner la vidéo su PeerTube
Diaporama support de la présentation
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : Dernière diapositive du diaporama.
NB : transcription réalisée par nos soins, fidèle aux propos des intervenant·e·s mais rendant le discours fluide.
Les positions exprimées sont celles des personnes qui interviennent et ne rejoignent pas nécessairement celles de l’April, qui ne sera en aucun cas tenue responsable de leurs propos.

Description

En introduction à l’apéro/discussion au Centre Social des Abeilles à Quimper, le 28 septembre 2018, un court exposé de Stéphane Bortzmeyer sur les problèmes spécifiques au numérique et les pratiques des GAFA.

Contributopia : Dégoogliser ne suffit pas ! Peut-on faire du libre sans vision politique ? – Pierre-Yves Gosset – RMLL2018 | April

Titre : Contributopia : Dégoogliser ne suffit pas ! Peut-on faire du libre sans vision politique ?
Intervenant : Pierre-Yves Gosset
Lieu : Rencontres mondiales du logiciel libre 2018 – Strasbourg
Date : juillet 2018
Durée : 1 h 29 min 40
Visualiser la vidéo sur PeerTube
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : David Revoy Contributopia – Accueil – Licence  Creative Commons By 4.0
NB : transcription réalisée par nos soins, fidèle aux propos des intervenant·e·s mais rendant le discours fluide.
Les positions exprimées sont celles des personnes qui interviennent et ne rejoignent pas nécessairement celles de l’April, qui ne sera en aucun cas tenue responsable de leurs propos.

Description

Peut-on faire du libre sans vision politique ?
Suite à sa campagne « Dégooglisons Internet » (oct 2014 – oct 2017), l’association a fait le bilan, calmement. Et il n’est pas brillant.
En quelques années, les GAFAM/BATX/NATU (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi, Netflix, AirBnb, Tesla, Uber) ont « colonisé » le monde, en formatant nos interactions, en normalisant nos relations, en orientant nos consommations, en contrôlant notre pouvoir d’agir. À l’œuvre derrière cette mécanique, une mutation économique et sociale : le capitalisme de surveillance.
Avec sa nouvelle feuille de route « Contributopia », Framasoft souhaite mettre en place des outils et accompagner des dynamiques collectives qui permettraient de pouvoir agir plutôt que de subir. Il ne s’agit plus seulement de savoir « ce que nous refusons » (le logiciel propriétaire, les attaques contre nos libertés fondamentales, etc.), mais aussi de définir « quel monde nous souhaitons », et comment le logiciel libre et les communs peuvent nous aider à y le mettre en œuvre.
Nous essaierons donc de poser les faits qui démontrent que l’open source se porte (très) bien mais que le logiciel libre (= open source + valeurs + éthique) soit dans une ornière depuis plusieurs années.
Pour sortir de l’ornière, mais aussi de l’épuisement, ne devrions-nous pas faire un pas de côté et réinterroger les pratiques, les fonctionnements et les visions de nos communautés libristes ? Ne plus voir le logiciel libre comme une fin en soi nous permettant de nous libérer nous (libristes), mais comme un outil inspirant capable de favoriser l’émancipation de toutes et tous, et d’accélérer des transformations sociales positives ?
La question politique a toujours été centrale dans le mouvement du logiciel libre, mais les questions économiques, techniques et juridiques – elles aussi profondément politiques, mais évitant soigneusement notre capacité d’avoir une vision globale – ont parfois posé un voile sur notre faculté à nous projeter ou à passer de la réaction à l’action.
Et vous, comment imaginez la place du logiciel libre dans la société dans 3, 5 ou 10 ans ?


 


 

more