6 minute(s) de lecture

 

POURQUOI CE SITE ( http://www.ordi-linux.org/ ) ?

Ce site est un site d’information sur le reconditionnement d’ordinateurs sous Linux.

Linux ou plutôt GNU/Linux sont des systèmes d’exploitation Libres, dont le nombre d’utilisateurs en France est estimé à près de 20 % (En comptant Android qui possède un noyau basé sur Linux).

Il existe des structures (associations, entreprises…) qui récupèrent des ordinateurs considérés comme obsolètes pour les reconditionner sous Linux. Ces systèmes d’exploitation gratuits, performants, Libres et consommant moins de ressources que des systèmes propriétaires permettent alors de donner une seconde, voire une troisième vie ou plus à l’ordinateur.

En plus d’être utilisé par les citoyens, il l’est aussi par des administrations françaises. Entre autre, la gendarmerie, la direction générale des impôts et le ministère de la Culture équipent la plupart de leurs ordinateurs avec Linux.

De plus, la législation Européenne comme Française privilégie le reconditionnement au recyclage, celui-ci étant moins impactant environnementalement parlant.

Du coup, tout va bien ? Et pourtant non…

De nombreuses structures de reconditionnement sous Linux embauchent des salariés en contrats aidés, peu sont pérennes et autonomes financièrement.

Les buts ambitieux de ce site sont :

  • d’amener des informations afin de débloquer cet illogisme.
  • d’apporter des solutions pérennes et des possibilités de financement de ces structures
  • d’analyser les blocages
  • de faire un état des lieux global de la situation
  • d’apporter des solutions aux problèmes rencontrés pour le passage sous Linux

Il y a beaucoup à gagner et pas seulement financièrement, malheureusement s’est souvent un point important qui conditionne l’existence de ces structures.


Slogan de Framasoft.

La problématique des DEEE informatiques n’est plus à démontrer et la manière de traiter celle-ci est connue et déterminée de manière législative, aussi bien au niveau européen que français. À ceci s’ajoutent tous les protocoles mondiaux et programmes locaux.

Un schéma de procédé transposant les directives législatives, incitant à la réduction de l’impact environnemental, permet d’ordonnancer les étapes du traitement des DEEE informatiques en fonction des prérogatives. Il est fourni sur ce site.

Les acteurs de terrain sont identifiés et sont nombreux. Les reconditionneurs ont comme partenaires potentiels les recycleurs, la revalorisation artistique ou pédagogiques, les fablabs, les hacklabs,..

Malheureusement, malgré tous ces éléments, il y a des blocages en contradiction avec le législatif.

Localement ceci entrave la pérennisation de “petites structures” d’emplois innovants et solidaires.

L’obtention d’un gisement important de meilleur qualité serait possible et permettrait le respect législatif. Celui-ci permettrait à travers une reconnaissance de Linux [1] auprès des institutions, de fournir d’importants parcs informatiques homogènes à bas coûts pour les écoles entre autres, assurant la pérennité des structures de reconditionnement et des économies fort conséquentes.

Plus globalement, en connaissance de cause, ne pas valoriser plus le reconditionnement à travers des leviers politiques forts contribue au meurtre de masse au Congo [2] ou encore à des pratiques générant une misère humaine dans les pays producteurs… [3]

La mise en place d’une gestion intégrant les divers acteurs permettrait :

  • des économies substantielles,
  • un action sociale forte,
  • le développement d’emplois locaux,
  • le soutien aux systèmes d’exploitations libres et aux standards ouverts,
  • un impact carbone fortement diminué,
  • une diminution de la précarité numérique,
  • une pérennisation des structures de reconditionnement,
  • une prise de conscience agissant contre l’esclavage et les conflits meurtriers générés par la production.

Il est urgent si l’on souhaite respecter les directives, les quotas nationaux de traitement des DEEE et les engagements locaux, d’avoir une intervention des institutions pour faire levier sur des changements de pratiques et l’introduction de nouveaux comportements.

Afin que les structures de reconditionnement, premières intervenantes dans la gestion des DEEE, puissent exercer leurs activités de manière optimale, il apparaît nécessaire de mettre en place une plate-forme de dépôts d’ordinateurs.

Celle-ci serait dédiée exclusivement aux DEEE informatiques, se situant en amont du circuit habituel de récupération d’Eco-systèmes. La centralisation des ressources, permet de mettre en place des protocoles pour réduire drastiquement le volume de DEEE ultimes engendrés.

De la sorte la gestion de ces déchets se conformerait aux législations européennes et françaises comme aux recommandations des politiques locales.

Ainsi nous préconisons la mise en place d’une gestion intégrée qui ne pourra pas se faire sans l’appui des instituions politiques.

Cette gestion intégrée pourrait par ailleurs être partagée, de manière ouverte et collaborative en vue d’une reproductibilité à l’échelle nationale.

Après 10 ans dans le circuit, voir que les demandes sont les mêmes alors que les avancées sont théoriquement en place est assez désolant. En espérant que ce site puisse faire avancer les choses.

NDLR : Dans la partie aspects financiers, une étude de valorisation possible est en cours et n’attend qu’un dernier chiffre pour être finalisée. Celle-ci pourrait avoir un impact sur la mise en place d’une gestion intégrée.


[1Pas pour Windows, qui consommera trop de ressources pour reconditionner un ordinateur, sauf si il est “puissant”. Windows XP pouvait être utilisé pour cela, mais est obsolète et plus mis à jour.

[2Pour pouvoir fournir les ordinateurs, il faut du Coltan. L’obtention des mines de Coltan est la principale raison à la guerre en RD Congo, qui a fait 6 millions de morts et ce n’est pas fini

[3Le nombre total d’esclaves est estimé à 30 Millions actuellement. Certaines pratiques de production sont très proches de l’esclavage ou sont considérées comme tel.


>>> Sources & + d’infos @ http://www.ordi-linux.org/

& http://www.ordi-linux.org/Resume-global

>>> Licence

more